Festival COURS DRAGUI COURT

Détails

Afficher l'image d'origine

               Festival du court métrage « COURS DRAGUI COURT » :

                 Forum des métiers du cinéma au multiplexe CGR Chabran

                                  Vendredi  16 octobre 2015

                                                          Classe 6ème/4ème et 3ème 3

Atelier 1 : 9h00-9h50 Salle 5

Présentation et extrait du documentaire « Creatures designer : the frankenstein complex » en présence des réalisateurs Messieurs Alexandre PONCET et Gilles PENSO

Comment réalise-t-on et fabrique-t-on un bon monstre au cinéma ?

Le scénario va décrire la créature mais pas trop précisément. Ensuite il existe différentes techniques :

-Les effets spéciaux de maquillage ( Steve Jonson : SOS Fantôme, Docteur Octopus…) : On peut réaliser le moulage du visage de l’acteur.

- Les costumes : pas évident de les porter et de jouer avec. Il faut interpréter avec tout son corps .

C’est le réalisateur qui dit au caméraman comment filmer. Si il y a un choix à faire, c’est au réalisateur de prendre une décision. Il dirige le décorateur, le cadreur, les costumiers…Il décide aussi comment la créature doit être filmée.

Tout est fait pour que l’on y croit. Cela s’appelle la « suspension d’incrédulité » : on sait que ce que l’on voit est faux mais on autorise notre cerveau à être crédule. On s’abandonne à une fantaisie. Leur but est de favoriser cela même si l’on sait que tout est faux.

-L’ « animatronique » : très réels, radiocommandés (au début c’était contrôlé avec des bandes audios).Jörg´s Yoda puppet test 2

- la « stop motion » : si on a besoin de montrer un monstre qui court, qui saute et qui ne ressemble pas à un être humain. Ce sont des petits personnages en général ( le retour de Jedi , Gremlins). C’est de l’animation image par image ( l’étrange Noël de Mr Jack, Wallace et Gromit, Shaun le mouton…

 

-L’utilisation de l’ordinateur à partir des années 1990 : c’est comme la « stop motion » image par image. Ce qui est difficile c’est de faire « vrai ».

Utilisation de la « capture de mouvements » : « performance capture », « motion capture » . L’ordinateur interprète le mouvement ( avatar, golum)

On arrive même à reproduire des expressions du visage ( Avatar)Avatar: Motion Capture Mirrors Emotions

TERMINATOR GENISYS: Making the Terminator [SPOILERS] - Legacy Effects

Welcome to Legacy Effects - Special Effects Reel

 

Atelier 2 : 9h50-10h40 Salle 6

Une démonstration des différentes techniques de maquillage d’effets spéciaux avec Jacques Olivier Molon.

Mr Molon effectue un maquillage sur Morgane Ducros .

Etude des publicités suivantes : "réouverture du musée de l’homme" et" la nouvelle smart"

 

Atelier 3 : 10h40-11h15 Salle 7  

Double d’un extrait de la série ONCE UPON A TIME avec les voix françaises du prince charmant, M. Thomas RODITI ( Robert Pattinson et Ian Harding)et de blanche neige, Mme Marie-Eugénie MARECHAL ( Kirsten Dunst, Elisabeth Banks, Amanda Seyfried)

C’est une technique à apprendre. Les voix françaises sont faites par des comédiens. C’est le directeur artistique qui fait le choix des comédiens.

1 épisode en 1 jour1/2 environ

1 film TV : 2 jours

1 film ciné : 1 semaine

Comment se fait le mouvement des lèvres ?

Avant la bande rythmo, il ya un adaptateur qui regarde les ouvertures et fermetures de bouche.

Le doublage se fait dans 1 studio avec un ingénieur du son. Pas de public.

Les secrets du doublage des séries américaines

http://videos.diney.fr/regarder/une-voix-pour-arlo-episode-2-l-aventure-commence-5221180601550c65e9f82960

 

 

   
Copyright © 2020 clg-rostand-83 - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public
© ALLROUNDER