Qui est Jean Rostand ?

Biologiste, historien des sciences, philosophe, essayiste.

Figure pittoresque mais par certains côtés géniale du monde scientifique, Jean Rostand a su s’imposer comme un chercheur original et indépendant, humaniste et d’une grande liberté d’esprit.

Jean Rostand, Fils du dramaturge Edmond Rostand et de la poétesse Rosemonde Gérard, Jean Rostand est né à Paris le 30 octobre 1894 et mort à Ville-d'Avray (Hauts-de-Seine) le 4 septembre 1977.
Il passe son enfance à Cambo (Pyrénées-Atlantiques), dans la villa "Arnaga".
Il découvre à l'âge de dix ans les Souvenirs entomologiques de Jean-Henri Fabre, "l'Homère des insectes", et correspond avec lui..
Jean Rostand commence par publier quelques essais philosophiques, puis partage son temps entre son métier de chercheur et une très abondante production scientifique et littéraire.

Attiré vers les sciences plus que vers les lettres, encore que doué d’une plume excellente, il obtient sa licence ès sciences et, s’étant découvert une véritable passion pour la biologie, travaille pendant la Première Guerre mondiale dans le laboratoire du professeur Vincent sur le vaccin antityphique. Avec conviction et enthousiasme, il s'efforce de vulgariser la biologie auprès d'un large public (il reçoit en 1959 le prix Kalinga de vulgarisation scientifique) et d'alerter l'opinion sur la gravité des problèmes humains qu'elle pose. Homme de science, biologiste, pamphlétaire, moraliste, Jean Rostand est aussi pacifiste. Il milite contre l'armement atomique. Jean Rostand entre à l'Académie française en 1959 et continue ses campagnes d'information lors de conférences, à la radio ou à la télévision.

"LIBERTE DE L'ESPRIT, RESPECT DE L'HOMME, AMOUR DU VRAI...

QU'ON N'ATTENDE PAS DE MOI QUE, PRES DE M'ACHEVER, JE RENIE LES QUELQUES IDÉES DONT J'AI VÉCU."
Titres et distinctions
  • Membre de la Société zoologique de France (1950)
  • Grand prix littéraire de la Ville de Paris (1951)
  • Président d'honneur de la Société zoologique de France (1953)
  • Grand prix de la Fondation Singer-Polignac (1955)
  • Membre de l'Académie française (1959)
  • Prix de l'Éducation décerné par l'Institut de la Vie de la fondation MGEN (Mutuelle générale de l'éducation nationale) (1975)
  • Président d'honneur du congrès de la Libre-pensée (1976)
  • Fondateur du Front international anti-nucléaire contre les centrales nucléaires (1976)
 
.
 
 
 
 
Le Centre Jean Rostand de Pouydesseaux, dans les Landes, est dirigé par Pierre DARRÉ, collaborateur de Jean Rostand. C'est là que les deux chercheurs étudièrent les anomalies du développement chez les tétards dans les "étangs à monstres".
 
 
 
 
 
 
 

Il est l’auteur d’une œuvre scientifique exceptionnellement abondante.
Ayant participé en 1936 à la création de la section de biologie au Palais de la Découverte, il organise, à Ville d’Avray, son propre laboratoire, où il devait se consacrer sur les amphibiens à de nombreuses recherches, touchant notamment au domaine de la parthénogenèse où il fit d’importantes découvertes. Très intéressé par les origines de la vie, il étudie la biologie des batraciens et promeut de multiples recherches sur l'hérédité.
 
   
Copyright © 2019 clg-rostand-83 - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public
© ALLROUNDER